Zone d’action du GECC

La zone d’action du GECC correspond à une surface d’environ 7000 km2 entre la baie de Seine et la baie de Saint-Brieuc. Elle englobe une partie des îles anglo-normandes, à savoir Aurigny, Jersey, les archipels des Ecréhou et des Minquiers.

Cette zone de prospection pour le suivi des grands dauphins a été délimitée en fonction des observations régulières qui y sont faites : les grands dauphins sont le plus souvent observés dans le golfe normand-breton et très rarement autour de Guernesey et Serk, qui ne font donc pas partie de l’aire de travail du GECC.

Le golfe normand breton

Le golfe normand breton est situé dans la mer de la Manche, il s’étend de Bréhat à la pointe nord-ouest du Cotentin et englobe les îles anglo-normandes

carte-zone gecc

Carte de la zone d’étude prospectée par le GECC entre 2009 et 2013. Le cadre délimite le golfe normand-breton

Il est caractérisé par plusieurs particularités physiques, telles que la forte amplitude des marées, des courants intenses et une faible profondeur.

Il s’agit d’une région qui subit une pression anthropique importante sur son littoral, en raison de la pêche, de la conchyliculture, du trafic maritime et des projets énergétiques, tels que le barrage sur la Rance ou la centrale de Flamanville. De plus, plusieurs projets d’Énergie marine renouvelable (EMR) sont à l’étude dans cette zone, à savoir deux parcs éoliens en baie de Seine et en baie de Saint-Brieuc, et un projet de ferme hydrolienne dans le Raz Blanchard.

tursiops12

Cette forte pression justifie la volonté de protéger le patrimoine naturel remarquable du golfe normand-breton par l’établissement d’un parc marin dont les enjeux seraient à la fois le maintien et la restauration de certains habitats, et l’équilibre entre les activités humaines et la préservation de la biodiversité.

Pour toute ces raisons, le GECC effectue avec un soin particulier son suivi dans le golfe normand-breton pour évaluer le précisément possible les conséquences des actions humaines, et en particulier des chantiers énergétiques en cours, sur la population des grands dauphins de la zone.

>> Cliquez ici pour plus de détails sur le golfe normand-breton