Suivi des grands dauphins

Le GECC est le spécialiste des populations de grands dauphins (Tursiops truncatus) du golfe normand-breton. Il suit ces mammifères marins depuis 2007 et élabore une base de données reposant sur la photo-identification afin de connaître leur nombre, leur état de santé, les naissances et les morts de l’année, etc. Au fil des années, ces informations, patiemment récoltées et analysées, affinent notre connaissance et permettent de proposer des mesures de conservation adéquates et adaptées à ces animaux et à leur habitat.

Quelles sont les différentes étapes de ce travail de suivi ?

Les sorties en mer tout au long de l’année dédiée à l’observation des animaux

Les sorties en mer ont pour but de récolter des informations sur les grands dauphins. Elles se font selon des itinéraires prédéterminés qui permettent de couvrir la zone d’étude de manière homogène. Lorsque des grands dauphins sont observés, leur nombre est évalué et leurs ailerons sont pris en photo. Chez les grands dauphins, l’aileron est unique, un peu comme nos empreintes digitales. A ceci près que les marques visibles sur l’aileron évoluent au cours du temps. Les photographies d’ailerons constituent donc un moyen d’identifier chaque individu.

L’analyse des photographies prises sur le terrain au moyen de la méthode de la photo-identification
aileron dauphin

Photographie d’un aileron dorsal et de l’arrière du corps d’un grand dauphin

La photo-identification consiste à étudier chaque cliché d’aileron pour tenter de déterminer à quel individu il appartient. Afin de s’y retrouver dans tous ces clichés d’ailerons, le GECC a construit une base de données appelée IDol (pour Identify Dolphins) spécialement conçue pour aider à l’identification des grands dauphins. Cette base comprend un catalogue qui recense tous les ailerons rencontrés lors des sorties en mer de la Manche.
.
.
.
.

Le calcul des paramètres démographiques et de la structure sociale de la population

À partir des informations récoltées, des paramètres démographiques sont calculés afin de cerner le plus précisément possible l’état de la population de grands dauphins de la mer de la Manche. Les paramètres les plus souvent calculés sont l’estimation annuelle de population (combien d’animaux composent cette population) et le taux de fécondité (à quelle vitesse cette population se renouvèle). Pour calculer ces paramètres, il est nécessaire d’avoir auparavant identifié le sexe des dauphins.
La détermination de la structure sociale nous dit quant à elle si la population est unie ou si elle se trouve divisée, et certains animaux isolés. Elle permet aussi de savoir quels dauphins jouent un rôle social central au sein de la population : ceux dont le carnet d’adresse est le plus rempli et qui ont des contacts avec presque tous les dauphins de la zone !