Mâle ou femelle ?

(Crédit photo: M. Meunier & J.Chazal, OMMAG)

Chez le grand dauphin, le dimorphisme sexuel ne se voit que très rarement à l’œil nu. Les observateurs aguerris le confirmeront : il faut beaucoup de chance pour parvenir à distinguer un mâle d’une femelle grand dauphin au cours d’une sortie en mer.

Pourtant, connaître le sexe des grands dauphins permet d’appréhender les liens qui les unissent et la structure sociale de la population. C’est donc une information importante  pour affiner le suivi de ces mammifères marins.

Bien entendu, les scientifiques ont mis au point quantités de méthodes pour tenter de déterminer le sexe de ces animaux, mais ces dernières sont souvent  invasives et dérangeantes (sur ce sujet, voir le zoom « Comment connaître le sexe des grands dauphins ? »).

Saut d'un jeune mâle juvénile, sexé grâce à l'observation visuelle de la distance entre ses fentes anales et génitales. (Crédit photo : Laurent Bouveret, OMMAG)

Saut d’un jeune mâle juvénile, sexé grâce à l’observation visuelle de la distance entre ses fentes anales et génitales.
(Crédit photo : Laurent Bouveret, OMMAG)

Depuis plusieurs années, le GECC élabore une méthode permettant de connaître le sexe des grands dauphins en mer de la Manche à partir de photographies prises lors du travail de terrain (Jennifer Libotte & François Gally, 2014 ; François Gally, 2014 ; Floriane Broustal, 2015).

En collaboration avec l’OMMAG (Observatoire des Mammifères Marins de l’Archipel de Guadeloupe), le GECC a initié un stage afin de tester et valider sa méthode de sexage sur les grands dauphins de l’archipel guadeloupéen (pour télécharger le rapport, cliquez ici).

Ce travail confirme que cette méthode de sexage peut être appliquée avec succès à d’autres populations de grands dauphins que celle de la mer de la Manche. Il convient néanmoins, pour assurer la fiabilité des résultats, d’avoir au préalable adapté les données en fonction des spécificités morphologiques et sociales inhérentes à la population étudiée.

Le GECC remercie Laurent Bouveret de l’OMMAG pour sa collaboration et son aide précieuse.